Une hausse de 131 milliards de FCfa notée dans le secteur de l'éducation

Cheikh Oumar Hann

 

" Les députés de l’opposition interpellent le ministre de l’éducation national

Cheikh Oumar Anne, ministre de l'Éducation nationale a fait face aux députés de l’Assemblée Nationale pour défendre le Buget 2024 qui est arrêté à un peu plus de 909 milliards de FCfa contre 798 milliards de FCfa en 2023 soit une hausse de 131 milliards de FCfa .

Dans le cadre de l'exercice 2024, le projet de budget du ministère de l'Education nationale doit être répandu pour le bon fonctionnement de l’enseignement préscolaire, moyen, secondaire et la gestion administrative du supérieure.

Les députés de l’opposition interpellent le ministre de l’éducation national sur le déficit d’enseignants , de tables bancs et d’abris provisoires

Cette hausse s’explique par la prise en compte de l’impact financier issu des accords entre l’Etat et les syndicats d’enseignants estimé 109 194 954 FCFA, la mise à jour du personnel et l’impact des décisionnaires d’un montant de 381 099 492 FCFA, la mise en solde des corps émergents pour un montant de 35990457 771 FCFA, le paiement des rappels d’un montant de 75 000 000 000 FCFA, la dotation des  collèges et lycées d’un montant de 169 000 000 FCFA, le renforcement des crédits de fonctionnement de l’Ecole Sénégalaise Internationale de Djeddah d’un montant de 104 551 152 FCFA, la prise en charge des constructions et équipements scolaires pour la réduction des abris provisoires et le déficit de tables-bancs d’un montant de 11 145 198 257 FCFA.

Farmata Diong