Seydi Gassama dément les propos de Macky Sall

Seydi Gassama

Les coups d’État militaires sont souvent les conséquences des tripatouillages des constitutions et autres manœuvres pour s’éterniser au pouvoir

 

Présidant la 9e édition du Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité, le Président du Sénégal, Macky Sall a demandé à ce que les coups d’Etat cessent en Afrique, afin de privilégier le dialogue. Ainsi, la réponse du Directeur exécutif de la section d’Amnesty International (AI) Sénégal, Seydi Gassama n'a pas tardé.

Dans son compte Twitter X, il tente d'expliquer les véritables causes de l’émergence des régimes militaires.

" Les attaques contre les libertés, la mauvaise gouvernance économique et financière et l’exclusion réelle ou perçue de communautés ou de régions dans certains pays sont les causes de l’insécurité et de l’instabilité institutionnelle dans la sous région, a t il écrit.

" II ajoute que " les coups d’État militaires sont souvent les conséquences des tripatouillages des constitutions et autres manœuvres pour s’éterniser au pouvoir et, la dénonciation de la corruption et du détournement des deniers publics ne peut être assimilée au populisme ".

Coups d’Etat Afrique, statistiques de septembre 2021 :

Nigeria 7, Soudan 6, Burkina F 5, Mauritanie 5, Ghana 5, Bénin 5, Comores 5, Burundi 5, Mali 5, Guinée-Bissau 4, Niger 4, RCA 4, Ouganda 4, Congo 4, Tchad 4, Guinée 3, Éthiopie 3, Togo 3, Liberia 2, Égypte 2 Rwanda 2, Lesotho 2, RDC 2