Macky Sall invite l’ensemble des acteurs à aider les autorités à pacifier les espaces d’enseignement

Macky Sall

 

" Quand on fait autant d’efforts, on ne s’attend pas à avoir un secteur en ébullition permanente 

Le Président Macky Sall a évoqué le sujet sur la fermeture de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar à Diamniadio. A l’occasion de l’ouverture de la Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique, à l’Université Ahmadou Makhtar Mbow.

Ce qui concerne la fermeture des Universités publiques les dispositifs sécuritaires étaient au cœur du débat. Le chef de l'Etat assure que toutes dispositions de sécurité seront prises dans l’espace de l’enseignement supérieur.

"Il faut que les étudiants, les enseignants nous aident pour pacifier l’espace universitaire. Nous allons prendre toutes les mesures pour sécuriser les universités. On met plus 26% du budget sur l’Education, l’Enseignement supérieur et la Formation. Est-ce qu’on va laisser ce secteur comme ça au nom de quelle liberté ?", a interrogé le chef de l’Etat.

Il poursuit : "Quand on fait autant d’efforts, on ne s’attend pas à avoir un secteur en ébullition permanente, ce n’est pas possible. L’université n’est pas un espace de gladiateurs, c’est un espace de réflexion". 

Le chef de l’état hausse le ton devant le public, il affirme "Je n’ai pas peur des combats, je suis un politique. Quand il faut poser les problèmes, il faut le faire, nous sommes à l’université et c’est ici que je vais les poser. Aucun enseignant ne doit aller à un amphithéâtre avec la peur d’être agressé, ce n’est pas acceptable dans une université ; Aucun étudiant ne doit être inquiété dans l’espace universitaire. Et là vous avez un partenaire, l’Etat va mettre davantage de ressources".

Farmata Diong