Débat houleux à l'Assemblée : Aïssata Tall Sall tranche sur l'amnistie des crimes

Actu221-Projet de loi d'amnistie-OK

 

La ministre invoque l'article 1er du projet de loi

Dans un échange vif lors de la séance parlementaire d'aujourd'hui, les députés issus de l'ex-parti Pastef ont questionné la ministre de la Justice, Aïssata Tall Sall, sur l'inclusion des "crimes de sang" dans la loi d'amnistie en cours de discussion.

En réponse, la ministre a invoqué l'article 1 du projet de loi, soulignant que tous les faits qualifiables d'infractions criminelles ou délictuelles, commis entre le 1er février 2021 et le 25 février 2024, seront amnistiés de plein droit, qu'ils aient eu lieu au Sénégal ou à l'étranger et qu'ils aient des motivations politiques ou non.

Aïssata Tall Sall a précisé que le terme "crime de sang" n'est pas défini dans le Code pénal sénégalais, tandis que l'article en question englobe toutes les infractions, qu'elles soient criminelles ou délictuelles.

Cette clarification intervient dans un contexte où les débats sur l'amnistie des crimes suscitent des interrogations et des préoccupations au sein de l'opposition.