Victoire du NFP : Mélenchon appelle à la démission du Premier ministre

Jean-Luc-Melenchon

 

" Pas une voix, pas un siège de plus pour le RN

Jean-Luc Mélenchon a réagi promptement, quelques minutes après l'annonce des résultats du second tour des élections législatives, plaçant le Nouveau Front Populaire en tête selon les premières estimations. « Notre peuple a voté en conscience », a-t-il affirmé lors d'un discours prononcé peu après 20 heures.

« Notre peuple a clairement écarté la pire des solutions pour lui », a-t-il ajouté. « C'est un immense soulagement pour une majorité écrasante de notre pays. »

Le leader de La France Insoumise a ensuite esquissé une première feuille de route. « La volonté du peuple doit être rigoureusement respectée. Le président doit s'incliner et reconnaître cette défaite sans la contourner. Le Premier ministre doit partir ! Le président a le pouvoir et le devoir de convoquer le Nouveau Front Populaire à gouverner. Celui-ci est prêt. »

Avant de prévenir : l'alliance de la gauche appliquera « son programme, mais tout son programme. » Bien qu'il ne fût pas candidat, Jean-Luc Mélenchon a néanmoins eu une influence médiatique sur la campagne. « Pas une voix, pas un siège de plus pour le RN », a martelé Jean-Luc Mélenchon lors d'une allocution peu après l'annonce des résultats dimanche dernier.

Sa ligne de conduite pour le second tour des législatives a été claire : « Conformément à nos principes et à nos positions constantes lors des élections précédentes, nulle part nous ne permettrons au RN de l'emporter. C'est pourquoi, si nous sommes arrivés en troisième position et que le RN est en tête, nous retirerons notre candidature. »