"Nous allons vers des moments assez difficiles " (Cheikh Diba)

Cheikh Diba

 

"Lorsqu’on succède à un homme comme Moustapha Ba, on se doit d’être humble 

Le nouveau ministre des Finances et du Budget du Sénégal, Cheikh Diba, a souligné l’importance cruciale de préserver l’unité nationale et la solidarité, face aux défis imminents tant au niveau national qu’international. Dans un discours, il a mis en évidence les difficultés récentes auxquelles le Sénégal a dû faire face, tout en saluant la résilience et la capacité du peuple sénégalais à s’unir autour de l’essentiel. Il a insisté sur la nécessité de conserver cet acquis précieux, soulignant que des périodes difficiles se profilent à l’horizon.

"Nous avons la responsabilité de préserver nos acquis d’autant plus important que nous allons vers des moments assez difficiles", a déclaré Cheikh Diba, rapporte Enquete. Il a également exhorté les citoyens à cultiver un esprit d’unité, de cohésion et de solidarité pour faire face aux défis à venir.

Le ministre  Cheikh Diba,  a voulu rendre hommage à son prédécesseur à ce département qui fait presque l’unanimité.  "Aujourd’hui est un jour particulier pour moi. Pas uniquement parce que je prends fonction comme ministre des Finances et du budget. C’est vrai, être ministre est un honneur immense, je tâcherais de m’en montrer digne. C’est vrai, être ministre des Finances et du budget est une lourde responsabilité, je l’assumerai avec détermination. Ce pays m’a tout donné. Je donnerai ma vie pour ce pays. Mais si ce jour est spécial, si mon émotion est vive, ce n’est pas parce que j’endosse l’habit de ministre. C’est parce que, aujourd’hui, je reçois cet habit des mains d’un ami, d’un mentor, d’un homme pour qui j’ai infiniment du respect : M. le ministre Mamadou Moustapha Ba."

Il poursuit: "Voilà un homme dont les qualités professionnelles et humaines font l’objet d’une rare unanimité. Un homme qui a consacré plus de trente années de sa vie au service de l’Etat, avec un dévouement exemplaire. Lorsqu’on succède à un tel homme, on se doit d’être humble. Mais je bénéficie d’un avantage : j’ai eu la chance de compter parmi ses proches collaborateurs pendant des années, de profiter de son expérience et de son expertise, qu’il partage avec l’enthousiasme des êtres dotés d’un cœur sain et généreux. Je possède le privilège de pouvoir revendiquer son amitié et son affection fraternelle, qui sont totalement réciproques. C’est pour cela que je suis particulièrement bien placé pour lui rendre hommage, ce matin".

Cheikh Diba insiste sur le "le travail acharné, pour les efforts inlassables, pour les nuits sans sommeil" de Moustapha Ba. "Merci pour le stress enduré, pour les plaisirs sacrifiés, pour les obligations sociales délaissées. Merci pour les défis relevés, pour les risques affrontés, pour les combats menés. Merci pour votre beau bilan, pour votre contribution à un Sénégal meilleur, pour la trace que vous avez laissée partout où votre riche carrière vous a mené. Mais merci aussi pour les talents que vous avez détectés, pour les cadres que vous avez formés. Merci au nom de la génération pour qui vous représentez un symbole et un leader, et à laquelle j’appartiens.» Il promet de prendre soin «du legs que je reçois de vos mains aujourd’hui» avant de se projeter dans le futur.

"Le Sénégal se trouve en face de nouveaux défis, à l’aube de nouvelles batailles, et ce ministère va être à la pointe du combat. Je m’engage à mobiliser l’ensemble des ressources humaines de ce département, à améliorer leurs conditions de travail, à les pousser vers davantage de performances, à renforcer l’éthique, la transparence, mais aussi la solidarité. Je ne serai pas seulement un chef, je m’évertuerai à être un bon père de famille, une famille soudée, motivée et épanouie sur tous les plans. Car c’est cela qui nous permettra de réussir notre mission, de mériter la confiance de nos autorités, de remplir notre contrat vis-à-vis du Peuple sénégalais…", dit Cheikh Diba.