L'activiste Oudy Diallo risque gros pour avoir diffamé un haut gradé

outrage à un officier

 

L'audience devant le juge du tribunal des Flagrants délits de Kédougou est prévue pour aujourd'hui

 

Kédougou, le 5 juillet 2023 - L'activiste Oudy Diallo a été placé sous mandat de dépôt suite à une plainte déposée par le commandant de la brigade de gendarmerie de Saraya.

Il est accusé de diffusion de fausses nouvelles et d'outrage à agent dans l'exercice de ses fonctions. L'audience devant le juge du tribunal des Flagrants délits de Kédougou est prévue pour aujourd'hui.

Selon les informations rapportées par Libération, l'activiste avait publié des déclarations dans lesquelles il affirmait avoir surpris le commandant de la brigade de Saraya en pleine "négociation" sur des permis miniers avec des Chinois. Cependant, une enquête a été menée et a complètement démoli cette information.

Le commandant a déclaré que c'est le préfet qui l'a chargé d'accompagner les Chinois sur le site où ils détiennent un permis, afin de vérifier le respect des mesures environnementales et de s'assurer que les populations locales ne sont pas affectées. Selon lui, cela relève de ses responsabilités professionnelles.

Cette version a été confirmée par le préfet lui-même, qui a été interrogé en tant que témoin, ainsi que par les Chinois, qui ont précisé qu'ils n'avaient jamais rencontré le commandant auparavant.

Lors de son interrogatoire, Oudy Diallo a tenté de minimiser ses propos en affirmant qu'il s'agissait d'informations qui lui avaient été rapportées.

L'activiste sera désormais confronté à la justice dans le cadre de cette affaire. L'issue de l'audience devant le juge du tribunal des Flagrants délits de Kédougou reste à déterminer.