« Contre-nature en français signifie contraire à la nature, aux us et coutumes » (Abdoul Mbaye)

ABDOUL-MBAYE

 

"Lorsque la législation rend naturel ce qui ne l’était pas hier comme en France, alors il est plus prudent de préciser la nôtre

Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT), Abdoul Mbaye s’est prononcé sur la proposition de loi portant criminalisation de l’homosexualité. Laquelle a été déposée à l’Assemblée nationale par Mamadou Lamine Diallo et Cie, le mercredi 22 décembre 2021. Il a fait savoir que « Contre-nature en français signifie contraire à la nature, aux us et coutumes ».

Pour l’ancien Premier ministre, lorsque la législation rend naturel ce qui ne l’était pas hier comme en France, alors il est plus prudent de préciser la nôtre car le droit pénal doit être celui de l’exactitude.

Abdoul Mbaye précise que la proposition de loi vise à modifier le code pénal pour punir « d’une peine de cinq à dix ans d’emprisonnement ferme et d’une amende d’1 million à 5 millions FCFA (1.500 à 7.625 euros) sans possibilité d’accorder des circonstances atténuantes quiconque aura été reconnu coupable d’actes contre nature ».

L’article que les députés cherchent à modifier stipule dans sa version actuelle que « sera puni d’un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 100.000 à 1.500.000 francs, quiconque aura commis un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe ».