Arrestation spectaculaire de l'individu qui harcelait le Directeur de la Police depuis l'Italie

Escroquerie en Série par l'Entrepreneur des Faux Terrains

 

Il est actuellement confronté à des accusations multiples

Dans le contexte de la montée en puissance des médias sociaux et de la viralité en ligne, un incident de cyberharcèlement a récemment pris place au sein des autorités sénégalaises.

Ndiaga Mboup, âgé de 44 ans et résidant à l'étranger, aurait réussi à obtenir le numéro de téléphone du Directeur général de la police nationale (DGPN), Seydou Bocar Yague, et aurait entamé une série d'actions troublantes.

Le DGPN était parmi les personnalités dont les coordonnées ont été divulguées sur les réseaux sociaux à l'époque où un prétendu complot contre Ousmane Sonko faisait les gros titres.

Mboup aurait choisi de cibler spécifiquement le haut responsable policier, en le contactant à plusieurs reprises par téléphone et en laissant des messages vocaux insultants.

Les détails de cette affaire ont été révélés par le journal Libération. Dès son retour au Sénégal, Ndiaga Mboup a été appréhendé par la Division des investigations criminelles (DIC).

Il est actuellement confronté à des accusations multiples, dont des menaces de mort, des actes outrageants envers une autorité publique, des injures publiques et des insultes commises via des moyens informatiques.

Lors de ses entretiens avec les enquêteurs, Mboup a reconnu avoir proféré des insultes à l'égard du chef de la police, mais il nie catégoriquement l'avoir menacé de mort.

Cette affaire soulève des préoccupations quant à la sécurité des hauts responsables et à la manière dont les tensions politiques et sociales peuvent se manifester en ligne.

Les autorités continueront de suivre de près cette situation alors que les enquêtes se poursuivent et que la question plus large du cyberharcèlement reste un sujet d'attention dans le pays.