96 heures de grève décrétées à compter du mardi 5 mars

Actu221-96 heures de grève décrétées par à compter du mardi 5 mars

 

Ce lundi, les travailleurs ont débuté leur action par un débrayage suivi du port de brassards rouges

L'intersyndicale des travailleurs des collectivités territoriales poursuit son mouvement de grève avec détermination.

Après avoir repris le flambeau cette semaine, elle annonce désormais 96 heures de grève à partir du mardi 5 mars.

Cette décision fait suite à l'absence de réponse favorable à leurs revendications.

Ce lundi, les travailleurs ont débuté leur action par un débrayage suivi du port de brassards rouges dans toutes les collectivités territoriales du Sénégal.

Ndiaga Diop, secrétaire général des travailleurs des collectivités territoriales, a exprimé cette détermination sur les ondes de RFM : « L’intersyndicale a décrété 96 heures de grève le mardi 5 jusqu’au vendredi 8 mars 2024 sur toute l’étendue du territoire. Pour ce lundi 4 mars, le mot d’ordre est d’observer un débrayage à partir de 10 heures suivi de port de brassards rouges dans toutes les communes du Sénégal ».

Le motif de cette lutte persistante ? La revendication d'une revalorisation salariale, jugée légitime et urgente par les travailleurs.

« Nous sommes à 19 mois de grève pour revendiquer un droit légal et légitime à savoir la revalorisation des salaires des travailleurs des collectivités territoriales. Nous interpellons le Premier ministre qui nous avait demandé de lui accorder un délai de 10 jours lors de notre rencontre avec lui à la Primature, le 10 novembre 2023 », a déclaré Ndiaga Diop.

Face à l'attente prolongée, l'intersyndicale reste déterminée à poursuivre le mouvement jusqu'à ce que les droits des travailleurs soient rétablis.

« C’est sûr que nous allons continuer la grève jusqu’au rétablissement du droit des travailleurs des collectivités territoriales », a souligné Ndiaga Diop, rappelant que cela fait déjà quatre mois qu'ils attendent une réponse à leur requête.