3 membres du FNDS arrêtés par la police guinéenne pour injures sur internet

Police guinéenne

 

"L’opposant Cellou Dalein Diallo se dit « choqué et indigné par la barbarie qui a caractérisé l’arrestation, injuste et illégale 

La police Guinéenne a arrêté hier, mardi après-midi Oumar Sylla alias Foniké Menguè, coordinateur du FNDC, Djanii Alfa, rappeur et membre du mouvement, et Billo Bah, responsable de la mobilisation au sein du FNDC en pleine conférence de presse qu'ils animaient pour dénoncer la décision du procureur, jugée « illégale » et « arbitraire ». Les militants du FNDC ont refusé de suivre les agents de la police, le ton monte entre les deux parties. Les policiers ressortent puis reviennent rapidement, déterminés à arrêter les trois personnalités. Les journalistes ont été bousculés, les policiers tentant de les empêcher de filmer la scène.

Le procureur Charles Wright avait déclaré selon Guinéenews dans une radio de la place le matin que la justice est à leurs trousses pour des propos injurieux et tentative de jeter le discrédit sur la justice. L’avocat du FNDC maître Salifou Béavogui a pu rencontrer ses clients placés en garde-à-vue mardi : Foniké Menguè, coordinateur du FNDC, Djanii Alfa, rappeur et membre du mouvement, et Billo Bah, responsable de la mobilisation au sein du FNDC. Il dénonce un « non-respect des droits » de ses clients.

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce l'arrestation musclée de ses membres. « On n’acceptera jamais de remplacer une dictature civile par une dictature militaire », s'écrie Billo Bah, la bouche en sang. Ils et sont gardés à la Direction centrale de la police judiciaire. Selon un de leurs collègues, ils souffrent de blessures et n'ont pas été vus par un médecin, a appris Rfi.

Ce mercredi, la circulation était impossible sur plus de 20 km. Forces de police et gendarmes étaient déployés. Le procureur de la Cour d'appel, Alphonse Charles Wright, nommé par le colonel Mamadi Doumbouya, a convoqué à son bureau tous les procureurs de Conakry.

Selon Guinenews, l’opposant Cellou Dalein Diallo se dit « choqué et indigné par la barbarie qui a caractérisé l’arrestation, injuste et illégale »