Meurtre et trahison : Les secrets dévoilés de l'appartement Cristal

Actu221-Révèlations de l'autopsie - OK

 

L'appartement où le drame s'est déroulé était dans un chaos total à l'arrivée des enquêteurs 

Les enquêteurs du commissariat du Plateau ont récemment fait des découvertes cruciales dans l'affaire du décès tragique de Baïdy Amar, fils du regretté milliardaire Ahmed Amar.

La victime a été retrouvée sans vie il y a une semaine dans un appartement situé au 74 rue Amadou Assane Ndoye, au sein de l'immeuble Cristal.

Selon le certificat de genre de mort, Baïdy Amar aurait succombé à un arrêt cardiorespiratoire probablement causé par une intoxication due à une surdose inhalée.

Des tests sanguins ont également révélé la présence de drogue dans son organisme, comme l'a confirmé le quotidien Libération dans son édition de ce lundi.

Le jour des événements tragiques, plusieurs amis de la victime étaient présents sur les lieux, dont sa compagne algérienne, Malak Hadia, ainsi que Zakaria Fall, Juliette Nigliore et Abdoulaye Sarr.

Ces derniers ont été placés en détention provisoire pour des chefs d'accusation incluant l'homicide involontaire, la non-assistance à personne en danger, l'usage de drogue et la complicité dans son usage.

Des investigations ont révélé que Baïdy Amar et ses compagnons avaient quitté Saly pour Dakar le soir même à bord d'une Rolls Royce noire, retrouvée plus tard dans le sous-sol de l'immeuble Cristal.

La voiture contenait des traces de cocaïne et une bouteille d'alcool.

Selon Libération, Zakaria Fall aurait fourni la drogue à Baïdy Amar par l'intermédiaire d'Abdoulaye Sarr.

L'appartement où le drame s'est déroulé était dans un état de chaos total à l'arrivée des enquêteurs.

Des bouteilles d'alcool jonchaient les pièces, tandis que des résidus de cocaïne étaient dispersés un peu partout.

Les enquêteurs ont également découvert un coffre-fort et une valise appartenant à Malak Hadia, contenant une somme considérable en euros et en francs CFA.