Ce qu’il faut retenir de la session de formation de la CJRS !

CRJS

La convention des jeunes reporters du Sénégal (Cjrs) a clôturé hier, vendredi 14 Aout, son atelier de formation sur l’appropriation du nouveau Code de la presse. Cette initiative s’inscrivait, dans le cadre du programme national de mise à niveau de la CJRS, exécuté, en partenariat avec la Fondation Friedrich-ebert.

La session de deux jours qui portait sur le thème « Code de la presse : enjeux et perspectives », a permis à des dizaines de journalistes, de Dakar, Thiès, Mbour et Tivaouane de s’approprier le nouveau code. De la procédure administrative à la procédure d’application, en passant par l’explication des articles, des panels et débats autour de la responsabilité et attitude du journaliste, les panélistes, Daouda Mine (Gfm), Bamba Kassé du Synpics et Marguerite Rosalie Ndiaye(Dtv)ont assuré avec brio leurs missions.

Leq dossiers qui seront sans doute les plus suivis de cette session sont, les propositions des quatre groupes de journalistes qui travaillaient sur les plaidoyers (juridiques, syndicales, actions de plaidoyer, actions à mener vers la société civile), pour accélérer l’application du nouveau code de la presse. Un document qui pourrait bien être un plan de bataille pour contraindre le gouvernement d’appliquer enfin le nouveau code de la presse, promulgué depuis trois ans.

Moustapha Ndiaye

articles connexe