Thierno Alassane Sall appelle au dialogue après le départ de la Guinée de l’OMVS

Thierno Alassane Sall

 

"Nous devons inéluctablement cheminer ensemble

La République de la Guinée a pris la décision de quitter l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) pour des engagements non respectés. Le président de la République des valeurs/Réewum Ngor, Thierno Alassane Sall, trouve "non souhaitable" la "sortie de la Guinée de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS)". Car "ce serait un coup dur porté à l’idéal d’intégration sous-régionale". Le député rappelle les relations qui nous lient avec le frère et frontaliers et liens que partagent nos nations. "Nous partageons le fleuve Sénégal, et plus encore. Pour la prospérité de nos nations, nous devons inéluctablement cheminer ensemble", a-t-il conclu.

Le candidat à l’élection présidentielle de 2024 rappelle que "le Premier ministre guinéen est revenu sur les raisons de la suspension de la participation de son pays à l’OMVS : retards dans le financement et la réalisation du projet Koukoutamba, non prise en compte des intérêts stratégiques et sous-représentation de son pays dans les effectifs de l’OMVS ainsi que l’absence de représentants dans les instances de décision".