Quatre marches pacifiques du chemin de la libération interdites, selon Guy Marius Sagna

Manifestation

 

"La place de la nation barricadée

CHEMIN DE LA LIBÉRATION : POUR NOUS MAINTENIR DANS LA CLANDESTINITÉ, MACKY SALL INTERDIT NOS 04 MANIFESTATIONS

Nos organisations, membres de la campagne "LE CHEMIN DE LA LIBÉRATION", dénoncent l'interdiction des manifestations pacifiques que nous comptions tenir ce samedi 19 août à partir de 16h pour les motifs fallacieux de "risques de troubles à l'ordre public" et "entrave à la circulation des personnes et des biens".

Ainsi les manifestations de Dakar, de Kolda, de Tivaouane et de Saint-Louis ont été interdites. En réalité, le président Macky Sall veut maintenir nos organisations et nos membres dans la clandestinité c'est pourquoi il empêche nos réunions et conférences de presse dans nos sièges, il interdit nos manifestations pacifiques, il fait la chasse aux militants de PASTEF, du FRAPP, de Nittu dëgg valeurs, du rassemblement pour la vérité, de Sénégal notre priorité (SNP)... Cela, nous ne l'accepterons pas.

C'est pourquoi, nous allons nous mobiliser pour:

1- que partout où nos manifestations pacifiques sont arbitrairement interdites que nos organisations trouvent des alternatives pacifiques à ces manifestations interdites. Ainsi, par exemple, dans le département de Dakar des flyers seront distribuées sans entrave à la circulation des personnes et des biens.

2- déposer dès lundi, dans les préfectures d'autres lettres d'information pour d'autres manifestations pacifiques.

Nous exprimons nos vives inquiétudes quant à l'état de santé du président Ousmane Sonko, de Hannibal Djim, Pape Abdoulaye Touré et de Serigne Cheikh Bara Ndiaye tous au service de réanimation de l'hôpital Aristide Le Dantec. Mais également de l'état de santé des grévistes de la faim qui sont dans les prisons.

Aujourd'hui plus qu'hier nous devons nous mobiliser pour la libération des 1062 détenus politiques, pour la libération du chef de l'opposition Ousmane Sonko, contre les torturés, pour la candidature de Ousmane Sonko, pour que la justice fasse son travail dans les dossiers des victimes tuées par la régime de Macky Sall...

Chemin de la libération

Dakar, le 19 août 2023