Neuf (9) ans de prison infligés au footballeur brésilien Dani Alves

Alves

 

" La justice espagnole s'est opposée à plusieurs reprises à sa remise en liberté

Le parquet espagnol a requis neuf ans de prison contre le footballeur brésilien Dani Alves, accusé de viol par une jeune femme dans une discothèque de Barcelone, a-t-on appris jeudi auprès du ministère public.

Selon l'acte d'accusation consulté jeudi par l'AFP, le parquet réclame également que le joueur soit soumis à 10 ans de liberté sous contrôle judiciaire, une fois sa peine purgée. Il demande aussi une indemnisation de la plaignante à hauteur de 150.000 euros et "l'interdiction (pour Alves) de s'approcher" d'elle durant dix ans.

Alves, ancien joueur du Barça et du PSG notamment, est en détention provisoire depuis le mois de janvier, dans une prison proche de Barcelone.

Inculpé d'"agression sexuelle", catégorie pénale comprenant le viol en Espagne, il doit être jugé dans cette affaire à une date qui n'a pas encore été fixée.

Dani Alves est accusé par une jeune femme de l'avoir violée fin décembre dans les toilettes d'une discothèque de Barcelone, ville du nord-est de l'Espagne.

Le joueur de 40 ans conteste les faits. La justice espagnole s'est opposée à plusieurs reprises à sa remise en liberté dans l'attente du procès, en raison notamment d'un "risque élevé de fuite" du joueur au Brésil qui, comme de nombreux autres pays, n'extrade en général pas ses ressortissants.