L’ITIE évalue son impact dans la gouvernance du secteur extractif, au Sénégal

Amadou Bâ

 

" Des questions d’organisation, de méthode et d’engagement pour assurer un succès à la plateforme

Le Premier ministre Amadou Ba a ouvert les activités de la neuvième conférence mondiale de ITIE qui se tient à Dakar pendant deux jours (13 et 14 juin). En effet, après 20 ans d’existence, la neuvième conférence mondiale de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives qui s’est ouverte ce mardi, pour deux jours, devrait constituer un cadre idéal pour mesurer les acquis réalisés par l’ITIE depuis sa création en 2003 ainsi que les défis qui l’interpelle dans un monde en parfaite mutation.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de la présidente du conseil d’administration de l’ITIE, Hélène Clark, le fondateur de Transparency international et premier PCA de l’ITIE Peter Eigen ainsi que d’autres personnalités dont le Premier ministre de la République islamique de Mauritanie, Mouhamed Ould Bilal.

Le thème de cette édition qui coïncide avec le 20e anniversaire de la naissance de l’ITIE porte notamment sur le thème de « la transparence dans la transition ». Quelque 1500 délégués venus de 93 pays prennent part à cette rencontre de deux jours, a-t-on appris lors de la cérémonie d’ouverture.

Pour célébrer les vingt ans d’existence de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives, la première journée a été rythmée par des témoignages et des commentaires des parties prenantes impliquées dans la mise en place de l’ITIE.

La rencontre sera également une occasion pour les participants de réfléchir sur l’impact et la pertinence de l’inauguration de la norme ITIE 2023 qui va servir de base d’évaluation à partir de 2025, a annoncé la présidente du conseil d’administration de l’ITIE Hélène Clark. « Ici à Dakar, nous pouvons réfléchir au parcours et aux progrès remarquables accomplis depuis l’adoption des principes fondateurs de l’ITIE en 2003 et depuis l’introduction de la Norme ITIE en 2013 », a-t-elle déclaré.

Pour sa part, l’ancien Premier ministre du Royaume uni, Tony Blair, qui intervenait en visioconférence, a fait savoir qu’« en établissant un cadre d’action concrète, je suis fermement convaincu que l’initiative pourra contribuer de manière substantielle à assurer que les bénéfices tirés des secteurs miniers et énergétique soient utilisées en soutien au développement ».

Cette rencontre marque également le 20e anniversaire de l’ITIE internationale et le 10e anniversaire de l’ITIE Sénégal et nous sommes là tous unis pour le triomphe de la transparence et de la redevabilité dans le secteur des ressources extractives, s’est réjouie Awa Marie Coll Seck, président du comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE-Sénégal). Cette dernière s’est également félicitée de cette rencontre qui se tient pour la première fois en terre africaine, parlant « d’une fierté pour l’Afrique et un honneur pour le Sénégal ».

Evoquant les défis de la mise en œuvre de l’ITIE dans les pays africains, Awa Marie Coll Seck a évoqué des questions d’organisation, de méthode et d’engagement pour assurer un succès à la plateforme.