Le ministre de l'intérieur, me Sidiki Kaba parle d'une possible reprise du processus électoral

SIDIKI KABA

 

Le Président peut encore rester deux mois jusqu'à passation de service avec le nouveau Président élu

 

Les participants au dialogue national ont proposé la date du 02 juin pour la tenue de l'élection présidentielle de 2024. Malheureusement, l'incertitude plane toujours sur certains sénégalais sur le départ de Macky Sall à la tête de l'État du Sénégal.

En effet, après le dialogue beaucoup d'observateurs se disent Macky Sall joue dans le clair obscur. Mais, selon le site PressAfrik, le ministre de l'intérieur, me Sidiki Kaba a apporté des précisions de taille concernant le départ du président Macky Sall après la date du 02 avril 2024.

" Si le Président quitte le 02 avril et qu'il est remplacé par le président de l'Assemblée nationale tout le processus électoral sera repris ".

"C'est la première fois au Sénégal qu'un Président arrive au terme de son mandat avant qu'il y ait élection. Et sur ce, c'est le Président de l'Assemblée qui assurer l'intérim et organise l'élection. Mais cela peut aussi dépendre de l'avis du Conseil constitutionnel. Qui dans son article 36. alinéa 2 dit que le Président peut encore rester deux mois jusqu'à passation de service avec le nouveau Président élu", a ajouté l'ancien ministre des forces armées.

En attendant la publication officielle de la nouvelle date de l'élection présidentielle tous les schémas sont encore mis à jour. Du côté du pouvoir comme de l'opposition. chaque camp affute ses stratégies et le tout sous fond d'arguments juridiques.