Le Kenya décroche un poste de membre non permanent au Conseil de sécurité

conseil-de-securité de l'onu

Le Kenya a obtenu ce 18 juin, un poste de membre non permanent, au Conseil de sécurité de l’ONU. Il sera aux cotés du Niger et de la Tunisie entre 2021 et 2022, pour représenter l’Afrique, au sein de ce cercle, très restreint. Le Kenya succède ainsi à l’Afrique du Sud. Nairobi a bénéficié du poste après d’âpres agissements diplomatiques comme s’est souvent le cas dans de pareilles circonstances. C’est à la faveur d’un second tour qu’il obtient enfin son ticket devançant ainsi le Djibouti par 129 votes contre 62 lors d’un second tour organisé le 18 juin.

Aucun des deux pays n’était la veille parvenu à réunir sur sa candidature les deux-tiers des bulletins nécessaires pour être élu, le Kenya l’emportant toutefois déjà, par 113 voix contre 78 pour son adversaire. Le pays actuellement dirigé par Uhuru Kenyatta se joint à l’Inde, l’Irlande, le Mexique et la Norvège, tous élus sans opposition dès le premier tour pour siéger au Conseil de sécurité de l’ONU dés janvier prochain.