Le FDTT à la rescousse des usagers et des transporteurs

FDTT


2000 taxis et taxi-banlieues bientôt disponible ! 

Le Fond de Développement des Transports Terrestres a organisé, ce mercredi 16 novembre, un atelier d’information et de partage avec les acteurs du secteur, sur les études et les activités liées à la modernisation du système de transport public. La cérémonie a été présidée par l’administrateur du ministre FDTT, Babacar Gaye aux Résidences Mamoune. Cet atelier marque la fin des études consacrées à l’élaboration de plans stratégiques et de méthodes appropriées de gestion.

Dans son allocution, monsieur Gaye a fait savoir que le FDTT a entrepris, depuis sa création, en marge des études lancées pour son organisation et son fonctionnement, des initiatives qui concourent à optimiser son intervention auprès des opérateurs. C’est ainsi que des projets de conventions sont en phase de réalisations avec la Caisse de Dépôts et Consignation, le Fonds Sénégalais de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP), le Fonds Souverain d'Investissements Stratégiques (FONSIS) et le Fonds de Financement de la Formation professionnelle et technique (3FPT).

« Le FDTT a mis depuis son lancement, une quinzaine de taxis à la disposition des opérateurs de transport de la ville de Saint-Louis, dans le cadre du programme de modernisation du parc automobile. Et cinquante minibus climatisés, sur un projet de 550, récemment livré au profit de transporteurs établis à Thiès. Le processus de renouvellement du parc des taxis interurbains, déjà enclenché prévoit le retrait des 7/8 places de la circulation avec l’octroi d’une prime à la casse aux opérateurs» renseigne-t-il, tout en magnifiant pour s’en réjouir, le soutien permanent du Ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye.

C’est également dans ce sillage que le FDTT travaille sur d’autres projets structurants, notamment la mise en service de gros porteurs, de 2000 taxis et de 100 taxis-banlieues. Selon, l’administrateur du Fond de Développement des Transports Terrestres, les études livrées, et dont le partage des termes est à l’origine de cette rencontre qui va permettre de mettre sur pied un système d’organisation et de gestion performant afin de répondre, au mieux, à l’attente des pouvoirs publics, des partenaires, des opérateurs et des usagers du secteur. Ces moyens contribueront, ainsi à accomplir un rôle prépondérant dans l’organisation et la modernisation du système de transport public.

Pour ce faire, les responsables du FDTT s’engagent au respect, à la rigueur et à la conformité aux normes et prescriptions édictées. « Pour autant, nous ferons appel à notre capacité d’adaptation, chaque fois que des exigences légales et légitimes d’efficience et de modernité s’imposeront à nous» s’aventurent-ils.

Par ailleurs, les enseignements tirés sur l’état des lieux des enjeux, des défis majeurs et des pistes de solutions édifient à bien des égards. Et recommandent une collaboration permanente et une entente soutenue avec les structures qui relèvent des ministères de tutelle.

Pour sa part, Babacar Gaye assure que qu’il ne ménagerait aucun effort afin que le FDTT produise les ambitieux résultats attendus pour le bien être des usagers et des acteurs du sous-secteur des transports publics terrestres.