Des milliers de détenus seraient évadés

prison-kober-khartoum-soudan-2019-illustration-806575-0@1x.jpeg

"Des personnes soupçonnées des crimes les plus graves commis sous l'ancien régime d'Omar el-Béchir

Des milliers de prisonniers semblent auraient pu s'échapper, de plusieurs prisons, notamment dans la capitale Khartoum. Parmi eux, des personnes soupçonnées des crimes les plus graves commis sous l'ancien régime d'Omar el-Béchir.

D’après Rfi, c’est le cas d'Ahmed Harun, ancien ministre de l'Intérieur, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) depuis 2007. Il est accusé de crimes contre l'humanité au Darfour.